Afghanistan : Visite du Ministre de la Défense à KAIA

Le 24 juin 2013, le Ministre de la Défense s’est rendu sur le camp français de l’aéroport de Kaboul (KAIA) où stationne désormais la majorité du contingent Pamir.

JPEG

Après avoir rencontré le président afghan Hamid Karzaï et l’ambassadeur de France en Afghanistan, le ministre a rendu visite aux 850 soldats français encore stationnés sur le théâtre et en particulier à KAIA où sont désormais rassemblés la quasi-totalité des militaires de l’opération Pamir.

En décembre dernier s’est achevé le désengagement des forces participant directement aux actions de combat. Le désengagement logistique du matériel, initié fin 2011, est aujourd’hui réalisé à environ 90%. Avec plus de 1 600 conteneurs et 1 100 véhicules à désengager, cette manœuvre logistique s’est réalisée par voie aérienne, maritime et voie terrestre.

Parallèlement, la poursuite du désengagement a entraîné l’adaptation régulière de la force et de ses emprises. Le 19 juin, le camp de Warehouse a été rétrocédé aux autorités afghanes au terme d’une cérémonie officielle à laquelle participaient le général Philippe Adam commandant le contingent français en Afghanistan, son Excellence monsieur Jean-Michel Marlaud ambassadeur de France en Afghanistan, monsieur Bismullah Khan, ministre de la défense afghane et le général de corps d’armées Azizudin Youssef Zaï, chef adjoint du département matériel et finance du ministère de la défense afghan.
Le 24 juin 2013, le Ministre de la Défense s’est rendu sur le camp français de l’aéroport de Kaboul (KAIA) où stationne désormais la majorité du contingent Pamir. Après avoir rencontré le président afghan Hamid Karzaï et l’ambassadeur de France en Afghanistan, le ministre a rendu visite aux 850 soldats français encore stationnés sur le théâtre et en particulier à KAIA où sont désormais rassemblés la quasi-totalité des militaires de l’opération Pamir. En décembre dernier s’est achevé le désengagement des forces participant directement aux actions de combat. Le désengagement logistique du matériel, initié fin 2011, est aujourd’hui réalisé à environ 90%. Avec plus de 1 600 conteneurs et 1 100 véhicules à désengager, cette manœuvre logistique s’est réalisée par voie aérienne, maritime et voie terrestre.

Entre 2006 et 2013, l’emprise de Warehouse a accueilli une quinzaine de nationalités différentes, près de 15 000 militaires français y ont servi et plus de 60 000 y ont séjourné au moins une fois. Désormais, le camp est occupé par la mobile strike brigadeafghane, commandé par le général Shurghul. La rétrocession a fait l’objet d’une préparation et d’une mise en œuvre progressive. Les spécialistes afghans de l’alimentation ont été formés dans différents domaines tels que : l’eau, l’électricité et la restauration collective. Les militaires afghans ont, quant à eux, été formés à la maîtrise des dispositifs de sécurité du camp.

Dans les semaines à venir, l’ensemble du contingent français ne comprendra plus que 500 militaires chargés de poursuivre l’engagement français jusqu’à la fin de la mission de l’ISAF en 2014, à travers notamment le commandement de l’aéroport de KAIA, le fonctionnement de l’hôpital médico-chirurgical à Kaboul et des missions de formation au profit de l’armée nationale afghane.

Source : Ministère de la Défense

Dernière modification : 25/06/2013

Haut de page