Afghanistan : des chasseurs français en Kapisa

Afghanistan : les chasseurs de l’armée de l’Air opèrent en Kapisa

Le 31 janvier 2011, une patrouille d’avions de chasse français basés à Kandahar est intervenue en soutien des troupes françaises et afghanes engagées dans le cadre de l’opération Storm Lightning en vallée de Kapisa, à 50 kilomètres à l’est de Kaboul.

La patrouille mixte, composée de deux Mirage 2000D et F1CR, s’apprête à partir en mission lorsqu’une demande d’appui arrive au centre opération. Sanglés dans leur cockpit, les pilotes apprennent ce changement et débarquent rapidement pour rejoindre le centre des opérations. Ils doivent maintenant décoller au plus vite pour fournir un appui aux troupes engagées en Kapisa, à 40 minutes de vol. Tous les plans sont révisés et les ravitaillements en vol réactualisés en fonction du nouveau temps de présence demandé sur zone.

La vallée de Tagab semble calme à l’arrivée de la patrouille dans le secteur. La couverture de la zone est permanente, grâce aux ravitaillements effectués en vol sur un avion américain positionné à la verticale de la patrouille. Mais très vite, la situation devient plus tendue : les troupes amies ont engagé des insurgés et un soldat français est blessé pendant l’accrochage. Une première démonstration de puissance, un show of force (passage d’intimidation à très basse hauteur et très grande vitesse), est effectuée par le Mirage 2000D. Le Mirage F1CR revient du ravitaillement en vol et répète la manœuvre en éjectant des leurres infrarouges au dessus de la position des ennemis. Un tir d’intimidation par le canon du Mirage F1CR est même décidé. Mais des éléments afghans et français sont imbriqués avec les insurgés. Le pilote interrompt la procédure, le risque de tir fratricide est trop élevé.

Le show of force a produit son effet, les insurgés se dispersent. La patrouille aérienne est maintenant engagée depuis près de trois heures. Deux hélicoptères Tigre arrivent de la FOB Morales Frazier pour prendre le relais, contact visuel et radio, la relève sur position est faite. Les aviateurs remettent le cap vers Kandahar.

La complémentarité des deux aéronefs (2000 et F1CR) permet de bien répondre aux demandes exprimées par les troupes au sol. Le Mirage 2000D offre une capacité adaptée de surveillance et de renseignement. Grâce à son POD de désignation laser, il peut transmettre en temps réel les images du terrain vers le contrôleur aérien, permettant l’indentification précise et certaine des objectifs désignés. Le Mirage F1CR apporte ses capacités de tir canon (30mm) et d’armement à guidage laser, et permet aussi d’effectuer des reconnaissances d’opportunité.

Depuis 2002, le détachement de Kandahar met en œuvre six avions de chasse, réalisant ainsi plus de trente sorties hebdomadaires pour assurer des missions d’appui feu et de reconnaissance, de jour comme de nuit, au profit de l’ensemble de la coalition.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

Dernière modification : 04/05/2011

Haut de page