Conférence internationale de soutien à l’Afghanistan (Paris, 12.06.2008)

- Lire la Déclaration finale (Paris, 12 juin 2008)

JPEG

Cette conférence, qui s’inscrit dans la suite des précédentes conférences internationales, et notamment de celle de Londres en 2006 ayant permis l’adoption du pacte pour l’Afghanistan, sera l’occasion, plus de six ans après la renaissance d’un Afghanistan démocratique et uni, de réaffirmer la solidarité et l’engagement durable de la communauté internationale en faveur de ce pays et de son peuple.

Si les défis que doit affronter l’Afghanistan sur le long chemin de sa reconstruction restent immenses, cette conférence aura aussi pour ambition de témoigner des progrès qui ont pu être obtenus depuis 2001, grâce à l’action combinée des autorités afghanes, de la société civile et de la communauté internationale. Ainsi, l’Afghanistan a retrouvé le chemin de la démocratie et de la paix, des avancées réelles ont été obtenues en matière d’infrastructures, de santé, d’éducation, de développement économique...

Mais, pour le peuple afghan qui a tant souffert au cours des dernières décennies, ces efforts restent encore largement insuffisants. Il est donc impératif que les fragiles acquis soient confortés, pour que l’Afghanistan échappe définitivement à la spirale de la misère et de la violence.

A bien des égards, les progrès comme les défis qui restent à affronter en Afghanistan indiquent en effet que le pays se trouve à la croisée des chemins, ouvert à tous les possibles. Dans ce moment crucial, la communauté internationale doit réaffirmer son engagement au côté du peuple afghan, pour consolider la dynamique qu’elle a contribué à initier avec les autorités afghanes depuis 2001 et qui doit conduire l’Afghanistan à la stabilité et à la prospérité. Il en va du devenir de ce pays, mais également de la sécurité du monde.

La conférence internationale de soutien à l’Afghanistan, important jalon dans la renaissance de l’Afghanistan, aura donc pour mission de porter cette exigence d’un effort accru, et gage d’avancées concrètes, pour un Afghanistan définitivement acquis à la cause de la paix, du progrès et de la démocratie.

Elle s’appuiera pour cela sur le pacte pour l’Afghanistan, adopté à la Conférence de Londres de janvier 2006, qui demeure le cadre de référence de l’action de la communauté internationale en Afghanistan, et sur la stratégie nationale de développement de l’Afghanistan (Afghanistan National Development Strategy) développée par les autorités afghanes pour les cinq prochaines années.

En participant au lancement de cette stratégie, pour lequel un premier appui financier de la communauté internationale sera requis à l’occasion de cette conférence, celle-ci aura avant tout pour objectifs de favoriser une meilleure efficacité de l’aide, mieux coordonnée et plus à même de répondre aux besoins immédiats de la population, ainsi qu’une appropriation croissante des responsabilités par les Afghans, sous couvert de garanties en matière de bonne gouvernance.

Cette conférence offrira enfin l’occasion de réaffirmer l’impérieuse nécessité d’un Afghanistan réconcilié avec lui-même, en plus de témoigner du plein soutien de la communauté internationale au nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, M. Kai Eide, en réaffirmant plus largement le rôle central des Nations unies en Afghanistan.

Au-delà de favoriser, conformément au mandat qui lui a été donné, une meilleure coordination des efforts internationaux et afghans, l’action de la Mission d’Assistance des Nations unies en Afghanistan sera en effet décisive pour assurer, avec les autorités afghanes, la bonne préparation des prochaines élections (scrutin présidentiel en 2009 et élections législatives en 2010), étape essentielle pour achever d’assurer le plein retour de l’Afghanistan au sein du concert des Nations.

Dernière modification : 05/08/2008

Haut de page