Entraînement majeur pour la Brigade franco-allemande

Du 6 au 22 mars 2013, les unités composant la Brigade franco-allemande se sont réunies sur le camp de manœuvre d’Oberlausitz, dans l’est de l’Allemagne. Exercice majeur de la BFA, Feldberg 13 portait une symbolique particulière en cette année anniversaire du traité de l’Élysée.

JPEG

L’exercice FELDBERG 13 a réuni durant quinze jours 2100 hommes et 400 véhicules de toutes les unités de la Brigade franco-allemande (BFA), pour des manœuvres communes, dans l’est de l’Allemagne. Objectif : démontrer l’interopérabilité des unités françaises et allemandes de la BFA, et la capacité de la Brigade à être engagée comme "Initial entry force" (force d’entrée en premier), l’une de ses missions principales.

Cet exercice, dont la majeure partie s’est déroulée sur le camp de manœuvre d’Oberlausitz, dans la Saxe, revêtait un caractère particulier cette année, la France et l’Allemagne célébrant le cinquantenaire de leur traité de coopération.

La Brigade franco-allemande, créée en 1989, est l’un des symboles forts de la coopération franco-allemande. Elle répond à une volonté commune de la France et de l’Allemagne, en raison d’intérêts convergents, de mettre en commun leurs capacités opérationnelles. La BFA est unique en son genre : elle est la seule force binationale permanente au monde. Un atout majeur qui favorise les échanges et la coopération.

Cette brigade binationale dispose d’un état-major mixte franco-allemand, basé à Mülheim, en Allemagne. Ses unités sont basées de part et d’autre du Rhin. La BFA a été notamment déployée en Bosnie-Herzégovine dans le cadre de la SFOR de 1996 à 1998 mais aussi en Afghanistan en 2004-2005.

Fil’gouv

Source : Ministère de la Défense

Dernière modification : 27/03/2013

Haut de page