FIC 2015 : La Défense renforce ses moyens

Mercredi 21 janvier 2015, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, s’est rendu au Forum international de la cybersécurité (FIC) qui s’est tenu à Lille Grand Palais. Représentant le ministre de la Défense, il a souligné toute l’importance de la cyberdéfense dans le contexte actuel et annoncé différentes mesures visant à renforcer ce domaine prioritaire pour la Défense nationale.

JPEG « Internet est source de richesses ; il engendre de nouveaux modèles économiques ; il raccourcit les distances ; il rapproche les hommes et les femmes. Mais Internet permet donc aussi – avec les mêmes caractéristiques – à des individus malfaisants de préparer des actes terroristes, de désinformer, de leurrer, de voler voire de détruire.  » Ce constat, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, l’a fait lors de son discours à la 7eédition du Forum international de la cybersécurité (FIC) qui s’est tenu à Lille les 20 et 21 janvier.
Dans le prolongement du Pacte Défense Cyber lancé en février 2014, Jean-Marc Todeschini a annoncé plusieurs mesures pour que la Défense renforce ses compétences face à la menace cyber

A cette occasion, le secrétaire d’État a rappelé toute l’importance de la cyberdéfense, priorité nationale et enjeu de souveraineté identifié par le dernier Livre blanc : depuis les attaques terroristes du 7 janvier, des milliers de sites internet en France ont fait l’objet d’attaques informatiques et le ministère de la Défense en a fait lui-même les frais en 2014 avec 756 attaques recensées.

Dans le prolongement du Pacte Défense Cyber lancé en février 2014 (voir encadré ci-dessous), Jean-Marc Todeschini a annoncé plusieurs mesures pour que la Défense renforce ses compétences face à la menace cyber :

  • entraînement à la gestion de crise cyber avec des exercices dédiés, à l’exemple de DEFNET 2014 qui a permis de mettre rapidement en place début janvier une cellule de crise face aux attaques cyber. DEFNET sera renouvelé en 2015 et sera plus ambitieux ;
  • construction d’un véritable partenariat entre organismes du ministère, écoles, universités, industriels et acteurs locaux afin d’accroître la formation en matière de lutte cyber ;
  • ouverture d’un master consacré à la conduite des opérations et à la gestion de crise de cyberdéfense accessible aux militaires et aux civils de la Défense, mais aussi à des civils d’autres administrations et d’organismes d’intérêt vital ;
  • création de postes supplémentaires en 2015 : 41 postes d’ingénieurs à la DGA et 57 postes de militaires dans le domaine de la cyberdéfense des armées ;
  • création d’une réserve citoyenne cyber à vocation opérationnelle. Son volume devrait concerner près de 4500 personnes, qui seront mobilisables en cas de crise majeure en particulier.

Enfin, Jean-Marc Todeschini a annoncé la création d’une nouvelle agrafe « cyber » pour la médaille de la défense nationale qui sera attribuée aux personnels civils et militaires, ainsi qu’aux gendarmes. Cette décision de Jean-Yves Le Drian vise à mieux reconnaître le très haut niveau d’engagement de ce personnel, qui sert sans relâche, et souvent dans l’ombre, pour la protection informatique des intérêts vitaux de la Nation.

Pacte Défense Cyber – 50 mesures pour changer d’échelle

Lors du FIC 2014, Jean-Yves Le Drian avait annoncé mettre en place un ensemble de mesures fortes dans le domaine de la cyberdéfense. C’est dans cette perspective qu’il avait lancé, en février 2014, le Pacte Défense Cyber, « 50 mesures pour changer d’échelle ». C’est le symbole et l’outil d’un projet politique majeur, portée par la loi de programmation militaire 2014-2019, qui consacre plus d’un milliard d’euros à la cyberdéfense.

Les différents axes de ce Pacte sont : durcissement du niveau de sécurité des systèmes du ministère ; recrutement de personnels et définition de parcours professionnels adaptés ; renforcement de la communauté nationale de cyberdéfense, en s’appuyant sur un cercle de partenaires et sur les réseaux de la réserve ; enfin, intensification de l’effort de recherche et de formation, avec la création du pôle d’excellence cyber en région Bretagne.

Près d’un an après, toutes ces mesures sont mises en œuvre, et certaines ont déjà trouvé leur aboutissement.

Ministère de la Défense

Dernière modification : 26/01/2015

Haut de page