L’OTAN et la Russie conviennent de faire progresser leur partenariat

Le Conseil OTAN-Russie (COR) s’est réuni en session formelle le 4 décembre 2009, avec les ministres des Affaires étrangères des pays alliés et le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« Une relation de confiance, productive, entre l’OTAN et la Russie est importante non seulement pour la sécurité de l’Europe, mais surtout pour la sécurité du monde », a déclaré le président du Conseil OTAN-Russie, Anders Fogh Rasmussen, dans son allocution d’ouverture. « Notre but doit être d’instaurer un véritable partenariat stratégique entre l’OTAN et la Russie, fondé sur la confiance, sur une vision commune et sur des objectifs partagés. Ce ne sera peut-être pas pour demain– mais la réunion d’aujourd’hui constitue un pas important dans la bonne direction. »

Les ministres ont débattu longuement des enjeux politiques et de sécurité concernant la région euro-atlantique. Ils ont notamment procédé à un échange de vues sur la situation en Afghanistan, dont la stabilité est considérée comme un objectif commun aux 29 pays membres du Conseil OTAN-Russie. Ils se sont accordés à reconnaître qu’il existe de réelles possibilités d’approfondir la coopération existante et d’aider davantage les autorités afghanes dans les efforts qu’elles ont engagés pour améliorer la sécurité du pays.

Soucieux de refléter le nouveau climat politique régnant dans le partenariat OTAN-Russie, les ministres ont pris plusieurs décisions importantes, destinées à redynamiser cette relation.

Premièrement, ils ont adopté le programme de travail du COR pour 2010. Il s’agit d’une série ambitieuse de tâches, axées sur un certain nombre de domaines prioritaires, comme le dialogue politique, la coopération pratique et la coopération entre militaires. La liste de projets est très complète : elle couvre la coopération sur l’Afghanistan, la lutte contre le terrorisme, la défense antimissile, la planification et la protection civiles d’urgence, la coopération scientifique, la diplomatie publique, et de nombreux autres domaines.

Deuxièmement, les ministres ont approuvé un ensemble de mesures visant à améliorer les méthodes de travail du Conseil OTAN-Russie proprement dit, afin d’en faire une structure davantage axée sur les résultats et plus proche des réalités politiques.
Revue conjointe

Troisièmement, les ministres des Affaires étrangères ont lancé une revue conjointe des défis de sécurité communs du XXIe siècle. C’est le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, qui avait émis cette idée dans un discours prononcé à Bruxelles en septembre de cette année.

Au stade actuel, les 29 pays du COR ont retenu pour cette revue conjointe les sujets ci-après : l’Afghanistan, le terrorisme (y compris la vulnérabilité des infrastructures critiques), la piraterie, la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs, ainsi que les catastrophes d’origine naturelle ou humaine. Le COR est chargé d’entreprendre un travail de fond devant déboucher sur un document qui devra être présenté d’ici à la fin de l’année prochaine.

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 04/05/2011

Haut de page