La mise en œuvre du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires au centre des travaux d’une conférence de l’OTAN

Les 24 et 25 juin, plus de 120 hauts responsables et experts de pays membres de l’OTAN et de pays partenaires se sont réunis à Prague (République tchèque) pour s’entretenir des régimes de non-prolifération, des menaces que fait peser la prolifération sur le plan régional, du terrorisme ADM et de la contribution de l’OTAN à la non-prolifération.

Les exposés et les débats de groupe qui ont eu lieu à la sixième édition de la conférence annuelle de l’Alliance sur la maîtrise des armes de destruction massive (ADM), le désarmement et la non-prolifération ont porté sur quatre grands thèmes :

* l’avenir des initiatives et des régimes multilatéraux de non-prolifération,
* les menaces et les problèmes que pose actuellement la prolifération sur le plan régional,
* la contribution de l’OTAN aux efforts déployés au niveau international dans le domaine de la maîtrise de l’armement, du désarmement et de la non-prolifération, et
* le terrorisme ADM.

Toutefois, cette année, les débats ont surtout porté sur les résultats de la conférence d’examen 2010 des parties au traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, qui s’est achevée le 28 mai.
Favoriser la non-prolifération des ADM

Le secrétaire général de l’OTAN, M. Anders Fogh Rasmussen, a prononcé une allocution retransmise par vidéo dans laquelle il précisait que cette conférence « prouve l’importance que revêtent la maîtrise des armements, le désarmement et la non-prolifération pour la paix et la stabilité. Elle montre aussi que la communauté internationale dans son ensemble doit faire le nécessaire pour trouver des solutions efficaces dans ce domaine. » L’OTAN considère le terrorisme et la prolifération comme les menaces les plus graves, a-t-il déclaré, et elle a déjà commencé à adapter ses politiques et ses structures pour y faire face.

Lors de la séance d’ouverture, le ministre tchèque des Affaires étrangères, M. Jan Kohout, a rappelé aux participants que le président Obama avait, en avril 2009, choisi Prague pour annoncer son programme de non-prolifération et de désarmement. C’est aussi à Prague, en avril dernier, que les présidents américain et russe ont signé le nouveau traité START.

« La conférence d’examen a réaffirmé que la mise en œuvre complète et effective du traité de non-prolifération nucléaire et du régime de non-prolifération sous tous ses aspects joue un rôle essentiel pour favoriser la paix et la sécurité sur le plan international, » a-t-il déclaré.

Dans sa déclaration d’ouverture, l’envoyé spécial de la présidence en exercice de l’OSCE, le vice-ministre kazakh des Affaires étrangères, M. Konstantin Jigalov, a souligné le rôle que jouent les initiatives et les organisations régionales pour le renforcement de la non-prolifération.

Des pays membres et partenaires de l’OTAN, (pays du Conseil de partenariat euro-atlantique, du Dialogue méditerranéen et de l’Initiative de coopération d’Istanbul), ainsi que des pays du Conseil de coopération du Golfe et de la région Asie-Pacifique avaient envoyé des représentants. Un certain nombre d’organisations internationales et d’établissements universitaires étaient également représentés.
Rappel

Il s’agissait de la deuxième conférence OTAN de ce type organisée depuis l’adoption par l’Alliance de sa nouvelle politique globale, au niveau stratégique, pour la prévention de la prolifération des ADM et la défense contre les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN). Cette politique a été entérinée par les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’OTAN au sommet de Strasbourg-Kehl en avril 2009, elle a été ensuite déclassifiée et rendue publique en septembre 2009. Les éditions précédentes de la conférence sur les défis que pose la prolifération des ADM se sont tenues à Rome en 2004, à Sofia en 2005, à Vilnius en 2007, à Berlin en 2008 et à Varsovie en 2009. La prochaine conférence se tiendra en Norvège en 2011.

Source : site internet de l’OTAN

Dernière modification : 01/07/2010

Haut de page