Les missions de l’Alliance : le concept stratégique [en]

Le concept stratégique de l’OTAN, adopté par les Chefs d’Etat et de gouvernement en 2010, au Sommet de Lisbonne, définit la nature, les objectifs et les missions de l’Alliance atlantique, ainsi que les moyens nécessaires pour accomplir ses tâches. Il identifie trois tâches fondamentales pour l’Alliance : la défense collective et la dissuasion, la gestion de crise et la sécurité coopérative.

Qu’est-ce qu’un « concept stratégique » ?

Les Alliés définissent les missions et les objectifs de l’OTAN dans un document approuvé par le Conseil réuni au niveau des Chefs d’Etat ou de gouvernement, le concept stratégique, qui décrit l’environnement de sécurité de l’Alliance, les menaces auxquelles elle doit faire face et les tâches qui lui sont confiées, et donne des orientations pour l’adaptation des outils militaires des Alliés à ces missions.

L’OTAN a adopté plusieurs concepts stratégiques au cours de son histoire (le concept actuel est le neuvième adopté par l’Alliance). Ces concepts, classifiés pendant la Guerre froide, sont depuis 1991 des documents publics.

L’élaboration et l’adoption du concept stratégique de 2010

En 2009, au Sommet de Strasbourg-Kehl, les Chefs d’Etat et de gouvernement décident, dix ans après l’adoption du précédent concept stratégique (Sommet de Washington, 1999), qu’un nouveau concept intégrant les évolutions de l’environnement stratégique de l’Alliance est nécessaire. Dans ce contexte, un groupe d’experts présidé par l’ancienne Secrétaire d’Etat américaine, Madeleine Albright, est chargé de dresser un bilan des enjeux auxquels l’Alliance devra faire face dans les années à venir et de faire des recommandations pour un nouveau concept stratégique.

Sur la base de ce rapport (Otan 2020 : une sécurité assurée, un engagement dynamique), les Alliés adoptent en novembre 2010 au Sommet de Lisbonne un nouveau concept stratégique intitulé Engagement actif, défense moderne qui identifie trois tâches fondamentales pour l’Alliance : la défense collective et la dissuasion, la gestion de crise et la sécurité coopérative.

Les tâches fondamentales de l’Alliance

1) La défense collective et la dissuasion

La défense collective reste la responsabilité première de l’Alliance. Les membres de l’Alliance se prêteront toujours assistance mutuelle contre une attaque, conformément à l’article 5 du Traité de Washington. L’OTAN prendra des mesures de dissuasion et de défense contre toute menace d’agression et contre tout défi sécuritaire émergent qui compromettrait la sécurité d’un ou de plusieurs Alliés. Le nouveau concept dresse par ailleurs la liste des capacités que l’Alliance entend conserver et développer pour lutter contre les menaces existantes et émergentes, notamment la prolifération des armes nucléaires, des missiles balistiques et d’autres armes de destruction massive et de leurs vecteurs, le terrorisme, ainsi que les cyber attaques.

Enfin, le concept rappelle que « la dissuasion, articulée autour d’une combinaison appropriée de capacités nucléaires et conventionnelles, demeure un élément central » de la défense collective de l’OTAN.

2) La gestion de crise

L’OTAN peut agir, « lorsque c’est possible et nécessaire » pour prévenir ou gérer une crise, ou contribuer à la stabilité dans des situations post-conflit, éventuellement en coordination avec d’autres acteurs. Le concept prévoit en particulier que l’OTAN et l’UE doivent améliorer leur « coopération pratique dans les opérations, sur toute la gamme des crises, depuis la planification coordonnée jusqu’au soutien mutuel sur le terrain. »

3) La sécurité coopérative

Le concept souligne que le dialogue et la coopération avec des pays tiers et d’autres organisations, au premier rang desquels l’Union européenne, constituent des éléments essentiels de la sécurité de l’OTAN. Le concept stratégique prévoit que l’OTAN développe des relations plus inclusives, plus souples et plus ouvertes avec les partenaires de l’Alliance et souligne que l’OTAN doit renforcer sa coopération avec les Nations Unies et l’Union européenne. Le concept fixe également l’objectif d’établir « un véritable partenariat stratégique entre l’OTAN et la Russie ».

Pour aller plus loin :

http://www.nato.int/cps/fr/SID-BEB5EF02-D8602C39/natolive/topics_56626.htm?selectedLocale=fr

Dernière modification : 15/03/2013

Haut de page