Libye : priorité à l’évacuation des personnes et à l’assistance humanitaire

Anders Fogh Rasmussen : en Libye « priorité à l’évacuation des personnes » et « à l’assistance humanitaire ».

Le secrétaire général de L’Otan est venu exhorter les ministres de la Défense de l’UE, réunis dans le cadre d’une informelle, à coordonner leurs efforts et moyens, face à la situation en Libye.

Face à une « crise qui sévit dans notre voisinage proche », qui « évolue rapidement », et qui « affecte les civils libyens, comme la sécurité de plusieurs pays membres » de l’Alliance Atlantique et de l’Union européenne (UE), Anders Fogh Rasmussen a qualifié d’ « énorme challenge » la coordination des efforts et des moyens mis en place, en réponse aux violences que connaît la Libye, par l’UE et par l’Otan.

Le secrétaire général de l’Otan est venu s’entretenir avec les ministres de la Défense de l’UE de la coopération entre les deux organisations, à l’occasion de la réunion informelle qui se tient à Gödöllö, près de Budapest (Hongrie), le 25 février 2011. Il a déclaré à la presse qu’il existe notamment un risque de « flots de réfugiés », pour plusieurs pays membres de l’UE et de l’OTAN, impliquant la nécessité de « coopérer étroitement ».

Le secrétaire général de l’Otan a déclaré qu’alors que plusieurs pays de l’UE, dont la France, ont déjà mis en place des opérations d’évacuation de leurs ressortissants, « la priorité doit être donnée à l’évacuation des personnes qui le nécessitent et à l’assistance humanitaire ».

Par ailleurs, Anders Fogh Ramussen a affirmé qu’une intervention militaire en Lybie n’était pas envisagée pour le moment. Un peu plus tôt, la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires extérieures et la politique de sécurité, Catherine Ahston, avait déclaré que « personne ne parlait d’une action militaire ». Si cela devait être le cas, ce serait alors « sous mandat des Nations Unies », a précisé le secrétaire général de l’Otan.

S’il est « encore trop tôt pour donner des détails », sur les actions qui pourraient être définies, le secrétaire général de l’Otan a annoncé la tenue de réunions, plus tard dans la journée, au sein du Conseil de l’Alliance Atlantique, ainsi que celui des Nations Unies, dont l’objectif est également de coordonner les efforts et moyens mis en place face aux violences en Libye.

Source : ministère de la défense

Dernière modification : 07/07/2011

Haut de page