Mort de dix soldats français en Afghanistan (19.08.2008)

Déclaration de Bernard Kouchner

"Dix de nos soldats, engagés dans les forces de la FIAS, viennent de donner leur vie pour la défense du peuple afghan et de ses libertés dans un combat très violent qui les a opposés aux talibans.

Mes pensées vont d’abord à leurs familles et à leurs proches, auxquels j’exprime mes condoléances les plus émues, ainsi qu’à leurs camarades de combat et en particulier ceux qui ont été blessés durant cet affrontement.

Notre détermination est aujourd’hui renforcée de la mémoire de leur courage.

La France continuera d’assumer ses responsabilités en faveur d’un Afghanistan démocratique et pacifié et dans la lutte contre le terrorisme."

Déclaration de Nicolas Sarkozy

"Dans son combat contre le terrorisme, la France vient d’être durement frappée.

Hier, 10 de nos soldats appartenant au 8ème Régiment de parachutistes d’infanterie de marine, au 2ème Régiment étranger de parachutistes et au Régiment de marche du Tchad sont morts en Afghanistan. 21 autres ont été blessés, au cours d’une mission de reconnaissance conjointe avec l’armée nationale afghane. D’importants moyens, aériens notamment, ont été mis en œuvre avec le soutien des Alliés pour appuyer et dégager nos hommes pris dans une embuscade d’une extrême violence. Cette mission se déroulait dans la région de Kaboul, où nos forces sont présentes avec nos alliés depuis 2002.

Je m’incline avec respect et émotion devant le courage de ces hommes qui ont accompli leur devoir jusqu’au sacrifice suprême. Mes pensées vont d’abord à leurs familles et à leurs proches auxquels je transmets, au nom de la Nation, mes condoléances. Je dis aux blessés ma sympathie et mon soutien dans cette épreuve. Je partage également la peine de leurs camarades et au-delà de tous les militaires français. Dès ce soir je me rendrai en Afghanistan pour les assurer que la France est à leurs côtés.

Ma détermination est intacte. La France est résolue à poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté. La cause est juste, c’est l’honneur de la France et de ses armées de la défendre. Au nom de tous les Français je renouvelle à nos armées la confiance de la Nation pour remplir leur mission."

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page