Nouvelles d’Afghanistan - AFP (22.03.07)

Afghanistan : 59 missions de la chasse française et un tir de bombe laser

PARIS, 22 mars 2007 (AFP) - Les forces aériennes françaises, participant à l’opération alliée en Afghanistan, ont effectué depuis le 14 mars "59 missions d’avion d’armes" dans le ciel afghan, et un tir de bombe à guidage laser dans le sud du pays, a annoncé jeudi l’état-major des armées (EMA). "Depuis le 14 mars, avec le récent renfort des moyens aériens, 59 missions d’avions d’armes ont été effectuées", a déclaré le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, conseiller en communication du chef d’état-major des armées, lors du point de presse du ministère de la Défense. Selon l’officier, "une bombe guidée-laser de 125 kilos a été tirée mercredi par un appareil français dans le sud de l’Afghanistan, au profit des troupes britanniques". Les opérations françaises comprennent aussi 15 missions, effectuées par les trois ravitailleurs C-135, basés à Manas (Kirghizstan), ainsi que neuf missions de Hawkeye, décollant du porte-avions Charles de Gaulle. La France a renforcé à la mi-mars son dispositif aérien dans la région avec notamment le déploiement à Douchanbé (Tadjikistan) de trois Rafale F2, dotés de bombes à guidage laser.

France, Allemagne et Espagne jouent leur rôle en Afghanistan (diplomates)

MONTREAL, 22 mars 2007 (AFP) - La France, L’Allemagne et l’Espagne sont pleinement engagées en Afghanistan, ont assuré jeudi leurs diplomates à Ottawa, réagissant à des critiques parues dans la presse canadienne.
Dans un droit de réponse publié par le quotidien The National Post, les ambassadeurs de France et d’Espagne ainsi que le chargé d’affaires allemand jugent "inexact et inacceptable" un compte-rendu dans ce journal d’un rapport sur l’Afghanistan du Center for Strategic and International Studies (CSIS) de Washington.
L’auteur de l’article, un ancien parachutiste, y jugeait que contrairement à des pays comme le Canada, certains Etats européens n’assumaient pas leur part du fardeau en Afghanistan. "La France et l’Espagne ne semblent pas comprendre que des soldats doivent être utilisés comme des soldats", écrivait-il, ajoutant que l’Allemagne n’a que quelques centaines d’hommes autorisés à combattre en Afghanistan.
Dans leur mise au point les représentants des trois pays soulignent que "l’Espagne, la France et l’Allemagne sont fortement engagés dans les efforts de reconstruction militaires et civils en Afghanistan depuis 2001".
Après le sommet de l’Otan à Riga en novembre, les trois pays ont fourni des moyens additionnels, notamment des avions et des hélicoptères en Afghanistan, ajoutent les trois diplomates, soulignant en outre que leurs pays sont aussi engagés dans des opérations de maintien de la paix dans d’autres régions du monde.

Dernière modification : 24/01/2008

Haut de page