Opération Serval au Mali : point de situation du jeudi 22 août 2013

Point sur les opérations de la force Serval depuis le jeudi 15 août 18h00 jusqu’au jeudi 22 août, 18h00.

JPEG Au cours de ces derniers jours, les opérations aériennes se sont poursuivies avec une soixantaine de sorties dont la moitié consacrées aux opérations de reconnaissance ou d’appui au sol. Une dizaine de sorties ont été dédiées aux missions de ravitaillement, une dizaine d’autres ont été consacrées à des missions de renseignement et une dizaine consacrées à des missions de transport.

Au sol, la force Serval poursuit les opérations autour de la boucle du Niger et dans le Nord du pays.

Le 21 août, la force Serval a achevé l’opération Centaure, débutée le 21 juillet. Conduite avec près de 800 militaires français, une centaine de véhicules, les hélicoptères du GAM et l’appui des Rafale en provenance du Tchad, Centaure avait pour but de dissuader toute tentative de déstabilisation du processus électoral dans le Nord du Pays entre Kidal, Tessalit et Aghuelok. Placée en soutien de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), elle-même en appui des forces armées maliennes, la force Serval a effectué des patrouilles dans les villes, fouillé des habitations, des camps et des grottes réputées ou susceptibles d’être ou d’abriter des caches d’armes. Près de 4 000 cartouches de tous calibres, des obus de mortiers, des roquettes, de l’explosif et du matériel de guerre ont ainsi pu être saisies. Parallèlement, la force Serval a participé à l’organisation logistique des deux tours de scrutins en soutenant l’installation des bureaux de vote (appui au transport du matériel électoral) et en assurant la sécurisation des bureaux de vote (vérification de non-pollution par moyen cynotechnique). Les élections se sont déroulées sans entrave.

Le 18 août, la force Serval a déployé un système radar GIRAFFE sur la plateforme opérationnelle désert de Gao. Le rétablissement sécuritaire de la zone ayant entraîné un accroissement de l’activité aérienne civile (ONU) et militaire dans la zone, ce système va permettre d’élargir les capacités actuelles de surveillance de l’espace aérien et d’accroitre la coordination des vols de l’ensemble des moyens aéronautiques de la force.

Enfin, sur le plan du soutien au développement, la brigade Serval a distribué du matériel informatique aux radios communautaires de Gao. Ces équipements informatiques serviront à la production de programmes culturels et d’information. Elle a par ailleurs livré un cinquième puits dans un hameau en périphérie de la ville, qui était l’un des plus mal desservi en eau potable.

Environ 3200 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents relevant de la MINUSMA.

JPEG

Source : Ministère de la Défense.

Dernière modification : 26/08/2013

Haut de page