Participation du patrouilleur français « l’Adroit » aux activités de l’OTAN en mer Egée

La France se félicite du soutien que l’OTAN apporte à l’Union européenne dans la gestion de ses frontières extérieures. La participation de l’OTAN aux efforts de la communauté internationale dans la gestion de la crise des réfugiés et des migrants s’effectue en parfaite coordination avec l’agence FRONTEX, et avec les autorités nationales compétentes, pour briser le modèle économique des trafiquants. Le 4 mars, le Président de la République a annoncé que la France mettrait un bateau à disposition de l’OTAN pour participer au contrôle des flux de migrants en mer Égée.

En mars, la marine française déployait à cette fin, au sein du SNMG2, une frégate légère, l’Aviso A69 « Commandant Bouan » (1100 tonnes), avec à son bord 90 marins, pour faire de la surveillance maritime dans la zone, conformément aux directives de SACEUR.

JPEG - 43.7 ko
Le patrouilleur de haute mer "L’Adroit"

Le 18 avril 2016, dans le cadre du SNMG2 et en remplacement du « Commandant Bouan », le patrouilleur de haute mer « L’Adroit » est arrivé sur zone. « L’Adroit » conduira des missions de reconnaissance et de surveillance des flux de migrations illégales, en soutien des garde-côtes nationaux et en étroite collaboration avec l’UE, dont son agence FRONTEX.

Dernière modification : 18/04/2016

Haut de page