Pour M. Stoltenberg, l’OTAN et l’Union européenne sont « plus fortes ensemble »

JPEGCe mercredi 3 décembre 2014, le secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, a rencontré le nouveau président du Conseil européen, M. Donald Tusk, au siège du Conseil, à Bruxelles. L’entrevue intervenait quelques jours seulement après la prise de fonction de M. Tusk.

M. Stoltenberg a rappelé que l’OTAN et l’Union européenne comptaient 22 membres en commun, qu’elles avaient les mêmes valeurs et qu’elles étaient confrontées aux mêmes défis à l’est et au sud. Les deux dirigeants ont évoqué l’action continue de déstabilisation de l’Ukraine que mène la Russie et ses incidences sur la stabilité de la région euro-atlantique. Pour le secrétaire général, « la Russie viole certains principes fondamentaux. Premièrement, les frontières ne peuvent pas être modifiées par la force. Deuxièmement, les différends doivent être réglés par la concertation, et non par la confrontation. Troisièmement, l’époque des sphères d’influence est révolue. Ces principes sont le fondement de la paix en Europe, à laquelle nous œuvrons depuis deux décennies avec la Russie. »

M. Stoltenberg a ajouté que la stabilité en Europe passait par une OTAN forte, qui avait tout à gagner d’une Europe plus forte. Il a souligné combien il importait de poursuivre une coopération étroite pour renforcer la défense. À cet égard, il a qualifié la réunion du Conseil européen de juin 2015 d’« étape cruciale ». Enfin, il a invité l’OTAN et l’Union européenne à continuer de travailler d’une manière qui bénéficie à l’une comme à l’autre, « afin qu’ensemble, nous puissions être plus forts car, dans un monde dangereux, nous devons l’être ».

Source : Site de l’OTAN.

Dernière modification : 12/12/2014

Haut de page