Zoom sur la composante NRBC de la NRF

Depuis le 1er janvier 2014 et pour une durée d’un an, la France est à tête de la composante terrestre de la Nato Response Force (NRF), la Force de réaction rapide de l’OTAN. Parmi les unités qui composent cette force de réaction rapide, le bataillon de défense NRBC (Nucléaire, radiologique, biologique et chimique) est placé directement sous le commandement du Joint Force Headquarters, le quartier général de la Force interalliés de l’OTAN. Réunissant près de 600 hommes issus de cinq nations, le bataillon est placé cette année sous la direction française du 2e régiment de Dragons. Il peut être amené à intervenir sur préavis de 5 à 30 jours sur différentes situations : la reconnaissance en milieu NBC, des opérations de décontamination, ainsi que des missions d’évaluations, de détection et de surveillance. Au-delà de ses missions opérationnelles, le bataillon NRBC est également force de conseils auprès du commandement des forces.

En novembre dernier, une grande partie des unités appelées pour la prise d’alerte NRF 2014 se sont réunies en Pologne, sur le camp militaire de Drawsko-Pomorskie, à l’occasion de l’exercice interalliés "Steadfast Jazz". Exercice de grande ampleur réunissant une vingtaine de nationalités, il visait à certifier et valider le degré de préparation des forces désignées pour la prise d’alerte NRF 2014. L’occasion pour le bataillon NRBC d’entreprendre des manœuvres de grande ampleur.

Zoom sur la composante NRBC de la NRF 2014->http://www.dailymotion.com/video/x19pqfz_zoom-sur-la-composante-nrbc-de-la-nrf-2014_news] par ministeredeladefense

Droits : © DICoD / Janvier 2014

Dernière modification : 17/01/2014

Haut de page